Top

Quoi faire

Les appartements ruraux EL POZO DE LOS LOBOS se trouvent en pleine nature, entourés d’un grand bois de chênes et hêtres.

Un endroit d’une énorme beauté naturelle dans un environnement idéal pour le tourisme rural, nos appartements seront votre point de départ pour réaliser d’incroyables excursions et des activités de toute sorte aussi bien dans la vallée qu’aux alentours.

Routes de randonnée

Long parcours:

GR 99 SENTIER DE L’EBRO

Court parcours:

Revelillas – El pozo de los lobos – Mirador de Valcabado

SL-S 33 Route du Mardancho

SL-S 34 Route de La Lora

PR-S 34 Route des Villages Abandonnés

PR-S 38 Route de Sobrepeña à Lorilla

PR-S 37 Promenade Polientes – ruisseau Troncos

Et beaucoup plus…

Balades en vélo. Disponibles gratuitement dans le gîte.

Mycologie. En automne, la vallée offre la possibilité de profiter des routes en pratiquant cette belle coutume.

QUOI VISITER

Route du ROMAN

Ces terres se distinguent par l’importance artistique de leurs monuments romans. Le parcours est d’une beauté paysagère presque inégalable. Car nous nous enfonçons en des vallées vertes avec de denses bois, peu ou nulle concentration de personnes et des villages pittoresque partout.

Le point de départ de cette route du roman dans la vallée de Valderredible sera Quintanilla de Rucandio, où l’actuelle église paroissiale de Santa María est de tradition pleinement romane.

Dans la rive droite du fleuve Ebro, nous continuons avec San Martín de Elines, qui a l’église romane la plus importante de toute la vallée, déclarée Bien d’Intérêt Culturel à la catégorie de monument. À l’origine, elle appartint à un monastère et puis elle devint une collégiale, en s’imposant comme le centre d’organisation de la vallée tout au long du Moyenne Âge. À présent, on peut admirer une exquise collection de sarcophages de l’époque romane principalement, outre une série de fonts baptismaux également romans.

À Arenillas de Ebro, au pied de la Peña Camesía, à côté de l’Ebro dans sa rive droite, il faut souligner l’église de Santa María, placée au centre du village, qui avec ses petites dimensions réunit les caractéristiques typiques du roman de la vallée.

À Ruijas, dans la rive gauche du fleuve Ebro, on remarque l’église paroissiale de San Pedro Advíncula, près de la route, dans une petite colline.

Entourée des maisons du village de Campo de Ebro, on trouve l’église paroissiale de San Millán. De sa fabrication romane on ne conserve que des vestiges tels que les fonts baptismaux de l’intérieur, un exemple original.

Dans la petite localité de Montecillo, la construction la plus significative est l’église de San Marcos.

Le village de Sobrepenilla est sur le flanc de la Lora, dans un ravissant paysage de chênes et hêtres avec l’église paroissiale de San Martín.

À Villanueva de Nía, l’église de San Juan Bautista donne sur la ferme, en haut d’une petite butte rocheuse.

Quant au patrimoine qu’on peut admirer dans le même village de Revelillas, il faut souligner l’église paroissiale de San Esteban.

L’église de Santa Leocadia, à Castillo de Valdelomar, située en haut d’un rocher près du centre du village, porte témoignage du style roman de cette zone. Aux alentours se trouve une large nécropole médiévale avec nombreuses sépultures creusées dans le roc. Aussi, aux abords, on peut contempler quelques cavernes rupestres, comme celle d’El Callejón et celle de Bedules.

Dans la localité de San Martín de Valdelomar, il est recommandé de visiter l’église de San Agustín, déclarée Bien de Interés Cultural.

À la suite, on atteint San Andrés de Valdelomar, dont le centre du village possède un important patrimoine architectural avec des bâtiments blasonnés (ss. XVIII-XIX) et son église paroissiale de Santa Lucía et San Andrés, qui réunit de remarquables éléments romans: clocher, abside, arc du triomphe, fonts baptismaux, etc.

Vers la fin du parcours, notre avant-dernier arrêt est San Cristóbal del Monte. Enfin, on arrive à la dernière localité qu’on visitera dans cette route: Navamuel de Sobremonte, dont l’église paroissiale a souffert des variations semblables au reste des églises de la vallée. Aux environs de l’ermitage de San Lorenzo (placé dans le même village) se conservent les restes d’une nécropole médiévale, avec des tombes en pierre plate et d’autres creusées dans le même rocher sur lequel l’ermitage repose.

Route du RUPESTRE

On connait comme églises ou ermitages rupestres ces constructions qui, en tant que lieu de culte ou retraite, ont été aménagées grâce au creusage d’une espace pierreuse, pouvant parfois être profitée en première instance une grotte naturelle ou un refuge rocheux.

Le phénomène érémitique dans la Péninsule Ibérique remonte à l’aube du Christianisme; ainsi, lorsqu’un ermite ou anachorète décidait de s’éloigner du vacarme de la vie mondaine et consacrer son existence exclusivement à la prière, les grottes constituaient un endroit idéal pour leur refuge de vie contemplative en contact avec la nature. Ceci fut l’origine primordiale du mouvement monastique qui s’épanouirait dans les siècles du haut Moyen Âge.

Lors de la Reconquête, dans des lieux dont les caractéristiques physiques du terrain le permettaient, comme c’est le cas de notre vallée, les constructions rupestres ne se limiteraient pas exclusivement à des petits ermitages de retraite spirituelle, mais aussi des monastères et églises paroissiales ont été creusés dans le rocher.

Nécropoles et ermitages rupestres formeront un binôme presque indissoluble. Tombes anthropomorphes creusées dans le sol rocheux aussi.

On commencera la route en Santa María de Valverde, la plus complète de celles qui se conservent dans l’Espagne de cette typologie, creusée dans la roche sablonneuse sur laquelle se lève le clocher roman qui la singularise. Elle a été déclarée Bien de Interés Cultural dans la catégorie de Monument.

À côté de l’église et la nécropole qui l’entoure (tombes anthropomorphes creusées dans le rocher et sarcophages en pierre), on a aménagé le Centro de Interpretación de las Iglesias Rupestres del Valle, dans lequel on expose et décrit l’origine de ces particulaires et authentiques espaces de culte.

Puis on continue, désormais en bord de la fleuve Ebro, et on arrive à la localité de La Puente del Valle, où on préserve un ensemble érémitique sous le patronage de San Pantaleon composé par une importante nécropole, diverses cavernes funéraires et les ruines de ce qui put être un petit oratoire.

À Campo de Ebro, creusée dans un petit rocher sablonneux, se trouve la petite et ancienne église de Santa Eulalia, déclarée Bien de Interés Cultural.

Ensuite, on arrive à Cadalso, minuscule habitat dans la même rive de l’Ebro où un tout simple bâtiment ressort. La lumière naturelle de la caverne s’obtenait à travers des petites baies perforées dans le rocher par sa part sud.

Juste à quelques kilomètres au nord de San Martín de Elines, dont la superbe collégiale romane est sans doute l’un des plus récurrents icones de toute la vallée de Valderredible, repose le petit village d’Arroyuelos. L’église rupestre, consacrée aux saints martyrs cordouans Acisclo et Victoria, se trouve aux alentours de la localité, sur une petite colline de laquelle on peut parfaitement distinguer aussi bien la collégiale d’Elines qu’une grande partie de la rive cantabre de l’Ebro. Pour sa construction on profita d’un énorme rocher qui, dû à ses notables dimensions, permit d’articuler l’espace de culte en deux niveaux de hauteur. Autour de la caverne diverses tombes anthropomorphes sont remarquables, de nouveau creusées dans la même roche sablonneuse de l’environnement.

Dans la même rive de l’Ebro, la petite localité de Villaescusa accueille une surprise rupestre sous forme d’un singulier ensemble érémitique connu comme El Tobazo.

Pour achever la route, déjà dans la province de Burgos, on visitera un petit village pratiquement inhabité, Presillas de Bricia, et son église de San Miguel, qui dispose, sans doute, des extérieurs les plus spectaculaires de tous ceux qu’on a vu au long de la route.

NATURE:

- COVALAGUA ET LAS TUERCES. GROTTE DES FRANÇAIS

Dans l’extrême nord-est de la province de Palencia, très près de Burgos et la Cantabrie , se situe l’espace naturel de Covalagua, qui protège un exceptionnel paysage karstique dans lequel il faut souligner la Grotte des français (Cueva de los franceses). Cette grotte naquit comme résultat de l’action de l’eau qui, au long des siècles, créa un endroit minutieusement sculpté dans la roche. Covalagua est conformée par diverses remontées d’eau qui revitalisent le fleuve, dont une source qui fut barrée pour former une piscine naturelle d’eau très fraîche. Aussi, dans la zone on peut profiter d’une visite au monastère cistercien de Santa María la Real à Aguilar de Campoo.

- MONT HIJEDO. CENTRE DE VISITEURS

Il s’agit d’un magnifique bois de chêne blanc qui, en plus de contenir d’autres espèces de chêne, abrite une bonne quantité de hêtres dans l’ubac, d’immenses bois de houx et des très vieux exemplaires d’if. À côté du sentier signalé qui parcourt l’espace naturel se placent certains de ces arbres, tenaillant entre leurs racines d’énormes rocs. Mais, avant de s’enfoncer dans les chemins signalés du bois, il est tout à fait recommandable de réaliser une visite au Centre de Visiteurs du Mont Hijedo, situé dans la localité cantabre de Riopanero. Une ancienne maison-tour d’origine médiévale qui a vécu autant d’années que certains vieux arbres du bois. Elle accueille une exposition qui donne des renseignements sur cet écrin forestier, une zone bioclimatique avec des traits de transition entre le climat atlantique et méditerranéen.

- ORBANEJA DEL CASTILLO

Cette localité se trouve dans la province de Burgos dans sa limite avec la Cantabrie par la contrée de Valderredible. Orbaneja del Castillo est marquée par le ruisseau, à fort débit en période de pluie, qui émane de la Grotte de l’Eau (Cueva del Agua) et qui traverse la ferme pour se précipiter en des cascades échelonnées vers le cours de l’Ebro, qui coule encaissé par son propre canyon. Ceci se trouve couronné par un rocher sablonneux en forme de cirque de relief plein de fantaisie (dans un des creux du roc on peut apprécier la célèbre silhouette de l’Afrique qui est toujours cherchée par les visiteurs.

- CASCADE DU TOBAZO

Route incontournable dans notre visite au sud de la Cantabrie. À Villaescusa de Ebro, le dernier village en Cantabrie qui est baigné par le fleuve Ebro dans son chemin vers la Méditerranée, on commence la route. Ici l’Ebro crée un monumental canyon qui, avec l’ornement de La Lora, conforme un paysage spectaculaire.

En suivant le GR 99 à côté de l’Ebro, on arrive aux contreforts de l’idyllique endroit connu comme El Tobazo. L’environnement coupe le souffle: affleurements de roche calcaire, cascades d’eau et une montée en pente qui nous conduira à l’ensemble rupestre. La source se nourrit d’une remontée d’eau karstique créant une cascade qui construit le tuffeau qui donne nom à cet endroit.

- GORGES DU HAUT EBRO ET RUDRÓN

Les fleuves Ebro et Rudrón ont taillé à son passage par le massif sablonneux de hauts plateaux de La Lora de spectaculaires canyons qui, dans certains points, atteignent une profondeur supérieure à 200 mètres. Son relief, la diversité botanique et une incroyable richesse faunique font de ces sinueuses gorges une des plus belles espaces naturelles en plus qu’un site d’un énorme valeur écologique.

- NAISSANCE DE L’EBRO. FONTIBRE

Fontibre est un petit village près de Reinosa et de la station d’hiver d’Alto Campoo, qui prend son nom de la source de l’Ebro (Fontes Iberis). Le fleuve Ebro donne nom, à son tour, à la Péninsule Ibérique. La naissance de l’Ebro, en milieu d’un bois de 7 hectares conformé par peupliers, chênes, hêtres et frênes, est une remontée de la rivière Híjar. Ce cours d’eau nait au Pico Tres Mares, un des plus importants sommets des monts Cantabriques qui s’appelle ainsi parce qu’il constitue la source de trois fleuves qui se jettent sur trois mers différents: le Nansa, sur la mer Cantabrique ; la rivière Camesa, affluent du Pisuerga, qui est à son tour affluent du Duero, sur l’océan Atlantique ; et l’Ebro qui, arrivé à Tortosa après 910 km, se jette sur la mer Méditerranée.

Fontibre est un endroit remarquable qui fut cité par Pline comme une enclave proche de Julióbriga (considérée comme la principale ville romaine qui a existé dans l’ancienne Cantabrie. De nombreux travaux archéologiques ont été développés dans le site de Retortillo, à côté du réservoir de l’Ebro).

- PARQUE DE LA NATURALEZA DE CABÁRCENO

Le Parque de la Naturaleza de Cabárceno n’est ni un zoo conventionnel ni un parc naturel. Il s’agit d’un espace naturalisé par la main de l’homme à partir sa beauté primitive donnée par le paysage karstique sur les 750 hectares d’une ancienne exploitation minière à ciel ouvert.

Le Parque de la Naturaleza de Cabárceno accueille une centaine d’espèces animales des cinq continents en régime de semi-liberté, qui se distribuent en enceintes de grandes surfaces où une ou diverses espèces vivent ensemble.

Pendant les plus de 20 km. de routes qui sillonnent le parc, on pourra contempler les différentes enceintes a travers des merveilleux défilés, paisibles lacs et suggestives figures rocheuses. D’ailleurs, partout dans le parc il y a de nombreux parkings et sentiers qui nous permettent de découvrir des coins de grande beauté.

Le Parque de la Naturaleza de Cabárceno est un endroit idéal pour passer une journée en famille, puisqu’il dispose de nombreuses zones de récréation, buvettes, belvédères, routes botaniques, cafétérias, restaurants, aires de jeux pour les enfants…

SPORT ET AVENTURE

- BARRAGE D’AGUILAR

Dans les eaux de cette retenue on peut jouir de la majorité de sports nautiques, aussi bien à voile qu’à moteur. Près du barrage se trouve une plage spacieuse pour la récréation de tous les voisins. Une plage en pleine montagne!

- RETENUE DE L’EBRO

Le haut Ebro est un fort débit d’eau qui donne accès aux plus retirés recoins des vallées du sud de la Cantabrie et des profonds canyons que l’Ebro a creusé pendant des siècles, déjà dans la région de Burgos. Éloignés des principales voies de communication, on se trouve dans l’environnement parfait pour jouir de l’aventure et la nature telle qu’elle est, sans additifs ni conservateurs. Le fleuve Ebro se montre sauvage parmi les bois de hêtres et chênes, l’art roman, les chevreuils et loups, les sources, cascades et grottes, les petits villages… C’est l’enclave idéale pour le tourisme actif, l’aventure et le sport en pleine nature: rafting, hidrospeed, canyoning, descente en canoë, kayak, spéléologie, paintball, canorafting, saut à l’élastique et bien plus.

- SKI ALTO CAMPOO

La station de ski d’Alto Campoo, avec des sommets qui surpassent les 2200 mètres et des routes comme celle du Pico Tres Mares, est considérée une des meilleures stations du nord d’Espagne, avec des remontées de pointe.

- GOLF À NESTARES

Placé en pleine nature. Un parcours de 18 trous, paire 72, avec des douces dénivellations et une longueur de 6250 mètres. Tant le joueur amateur comme le professionnel peuvent profiter de cette activité, car sa difficulté n’empêche pas d’atteindre le tour complet dont tous ceux qui aiment ce sport ont toujours rêvé.

Ses spectaculaires lacs aident le joueur à se concentrer, calculer la stratégie plus convenable et se débarrasser des problèmes du quotidien pour jouir d’une journée vraiment plaisante.

 a

Orbaneja del Castillo

Naturaleza Orbaneja Del Castillo

Orbaneja del Castillo

2014-08 n50-REVELILLAS

Canoas

ebro

Río Ebro

pozo

Pozo de los lobos

IMG_0174

Monte Hijedo

Naturaleza Fontibre

Fontibre

Naturaleza Covalagua

Covalagua

Naturaleza Cañón Ebro

Cañones del Ebro

Naturaleza Cañón Ebro

Cañones del Ebro

Naturaleza Mirador de Valcadabo

Mirador de Valcabado

Micología

Micología

Micología

Micología

Entorno

C. de los Franceses

Entorno

Embalse del Ebro

Entorno

Alto Campoo

Micología

Micología

Micología

Micología

Entorno

Cañones del Ebro

Kitesurf

Kitesurf

Golf Nestares

Golf Nestares

Embalse Aguilar

Embalse Aguilar

Alto Campoo

Alto Campoo

Ciudad romana Julio Briga

Juliobriga

Románico Quintanilla De Rucandio

Quintanilla de Rucandio

Románico Castrillo De Valdelomar

Castrillo de Valdelomar

Románico Arenillas De Ebro

Arenillas de Ebro

Naturaleza Tobazo

El Tobazo

Peña Corbea

Peña Corbea

Rupestre Campo de Ebro

Campo de Ebro

Románico Villanueva De La Nía

Villanueva de la Nía

Románico Sobrepenilla

Sobrepenilla

Románico San Martín De Elines

San Martín de Elines

Románico San Martín De Valdeomar

San Martín de Valdelomar

Rupestre Santa María Valverde

Santa María Valverde

 a

Santa María Valverde

 a

Presillas de Bricia

 Campo De Ebro

Campo de Ebro

Ciudad Romana Julio Briga

Juliobriga

Naturaleza Monte Hijedo

Monte Hijedo

Naturaleza Parque Cabarceno

Parque Cabarceno

Naturaleza Parque Cabarceno

Parque Cabarceno

Orbaneja2

Orbaneja del Castillo

PlayaAguilar

Playa de Aguilar

cañones

Cañones del Ebro

Arroyuelos

Arroyuelos

Embalse Ebro

Embalse Ebro

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cabárceno

SanPantaleón

SanPantaleón

moras

Moras silvestres